Skip to Content Skip to Search

JEMPERLI (dostarlimab pour injection) de GSK est approuvé au Canada pour le traitement anti-PD-1 du cancer de l’endomètre récidivant ou au stade avancé

MISSISSAUGA, Ontario - GSK annonce aujourd’hui que Santé Canada a émis un Avis de conformité avec conditions pour JEMPERLI (dostarlimab pour injection), son traitement du cancer de l’endomètre.

Comme traitement anti-PD-1 du cancer de l’endomètre récidivant ou au stade avancé approuvé au Canada, JEMPERLI est indiqué en monothérapie pour le traitement des patientes adultes atteintes d’un cancer de l’endomètre récidivant ou à un stade avancé associé à une déficience du système de réparation des mésappariements (SRM) ou à une instabilité microsatellitaire (IMS) élevée, qui a évolué pendant ou après une chimiothérapie antérieure à base de platine.

« Les Canadiennes atteintes d’un cancer de l’endomètre récidivant ou à un stade avancé ayant progressé pendant ou après une chimiothérapie ont à l’heure actuelle peu d’options de traitement à leur portée et font face à un sombre pronostic », constate Marni Freeman, directrice médicale nationale chez GSK Canada. « Cette approbation cruciale qui a le potentiel d’améliorer sensiblement l’approche du traitement de ces femmes et témoigne de l’engagement soutenu de GSK à répondre aux besoins non satisfaits des patientes atteintes de cancers gynécologiques. »

« Les femmes atteintes du cancer de l’endomètre ont peu d’options thérapeutiques. NOUS, à la Société de gynéco-oncologie du Canada (GOC), accueillons toute homologation qui ouvre la voie à l’immunothérapie pour les femmes atteintes du cancer de l’endomètre dans le cadre de leurs options thérapeutiques standard », a exprimé Dre Helen MacKay, présidente de la Société de gynéco-oncologie du Canada et chef de la division d’oncologie médicale et d’hématologie du Sunnybrook Odette Cancer Centre.

À propos du cancer de l’endomètre

Le cancer de l’endomètre est le cancer gynécologique le plus fréquent au Canada. Cette maladie, qui touche la paroi interne de l’utérus, nommée endomètre, représente 95 % de tous les cancers de l’utérus. On estime qu’en 2021, le cancer de l’endomètre sera diagnostiqué chez 7600 Canadiennes et qu’il causera la mort de 1235 d’entre elles.

Peu d’options thérapeutiques s’offrent aux femmes chez qui la maladie progresse pendant ou après le traitement de première intention. Environ 25 % des femmes atteintes de cancer de l’endomètre recevront un diagnostic de maladie au stade avancé et 20 % d’entre elles verront leur cancer récidiver. Bien que la survie globale à 5 ans soit estimée à 83 %, elle est inférieure à 20 % pour celles dont le cancer est métastatique, ce qui illustre l’importance capitale de la recherche et de la mise sur le marché de nouveaux traitements.

À propos de JEMPERLI (dostarlimab pour injection)

JEMPERLI (dostarlimab pour injection) est indiqué en monothérapie pour le traitement des patientes adultes atteintes d’un cancer de l’endomètre récidivant ou à un stade avancé associé à une déficience du système de réparation des mésappariements (SRM) ou à une instabilité microsatellitaire (IMS) élevée, qui a évolué pendant ou après une chimiothérapie antérieure à base de platine.

JEMPERLI est un anticorps dirigé contre le récepteur de la protéine de mort cellulaire programmée 1 (PD-1) qui se lie au récepteur PD-1 et bloque son interaction avec les ligands PD-L1 et PD-L2. Cette approbation conditionnelle de JEMPERLI s’appuie sur les résultats de l’étude multicohorte GARNET. Outre l’étude GARNET, JEMPERLI est actuellement étudié en monothérapie et dans le cadre de traitements d’association chez les femmes atteintes d’un cancer de l’endomètre récidivant ou primitif au stade avancé ou d’un cancer épithélial de l’ovaire non mucineux au stade III ou IV, ainsi que chez les patients présentant des tumeurs cancéreuses solides ou métastatiques au stade avancé.

Veuillez consulter la monographie du produit au www.gsk.ca pour les renseignements complets sur l’innocuité. Vous pouvez également vous procurer la monographie du produit en composant le 1-800-387-7374.

À propos de la GOC

La Société de gynéco-oncologie du Canada est un organisme sans but lucratif composé de médecins, d’infirmières, de scientifiques et d’autres professionnels de la santé spécialisés en gynéco-oncologie. Elle a pour but d’améliorer les soins offerts aux femmes atteintes d’un cancer gynécologique ou à risque d’en développer un, en améliorant les normes de pratique, en encourageant la recherche continue, en favorisant l’innovation en matière de prévention, de soins et de découverte et en sensibilisant le public à ces domaines. La GOC cherche également à transmettre des connaissances sur les cancers gynécologiques aux praticiens, aux patients et au grand public. De plus, elle collabore avec d’autres organismes qui se consacrent aux soins de santé des femmes, à l’oncologie et à des domaines connexes. Apprenez-en davantage sur nous en visitant notre site Web à l’adresse gyneoncology.ca.

À propos de GSK

GSK est une entreprise mondiale de soins de santé axée sur la science. Pour plus de renseignements, veuillez visiter le www.ca.gsk.com/fr-ca/.

Demandes de renseignements à GSK :

+1-450-680-4812 (Laval)

+1-905-819-3363 (Mississauga)