Skip to Content Skip to Search
Young man standing for the camera in a lab

Le Fonds Pathfinders

Le Fonds Pathfinders pour les leaders de la recherche en sciences de la santé au Canada, qui dispose de 25 millions de dollars, a été mis sur pied par GlaxoSmithKline (GSK) dans le but d’aider le Canada à devenir l’un des chefs de file mondiaux dans le domaine de la recherche et du développement (R-D).

Le Fonds sert à stimuler la recherche en sciences de la santé, ainsi qu’à favoriser l’innovation dans les facultés de médecine du Canada. Le Fonds Pathfinders a trois objectifs :

  • Promouvoir l’excellence dans la recherche en sciences de la santé au Canada, dans le but d’aider le Canada à devenir un chef de file mondial de la R-D.
  • Attirer et retenir les plus brillants chercheurs et scientifiques canadiens en leur permettant de mener leurs importants travaux de recherche au Canada.
  • Financer les projets de recherche susceptibles de répondre aux besoins des Canadiens en matière de soins de santé.

GSK a favorisé la création de chaires de recherche dans les facultés de médecine de diverses universités canadiennes. Au cours des dix dernières années, ce projet a permis la création de 22 chaires et subventions aux professeurs.

Les exemples de partenariats dans le cadre du Fonds Pathfinders comprennent, notamment :

  • Chaire de recherche GSK en virologie à l’Université d’Alberta
  • Chaire de recherche GSK en pharmacie et administration des médicaments à la Faculté de pharmacie de l’Université de Toronto
  • Subvention GSK pour un professeur en prestation de soins respiratoires à l’Université de Toronto/University Health Network
  • Chaire de recherche GSK en génétique et génomique à l’Université de Toronto/Hospital for Sick Children
  • Chaire de recherche David Grimes sur les maladies liées au vieillissement à l’Université d’Ottawa
  • Chaire de recherche GSK en gastroentérologie à l’Université McMaster
  • Subvention GSK pour un professeur en pharmacologie à l’Université McGill
  • Chaire de recherche GSK en médecine respiratoire à l’Université Laval